Notes...

 

Symphonie

 

Symphonie inachevée….

Symphonie inachevée l’été s’est fini.
Il referme les volets bleu-provence
Comme une fille ouvre les yeux à l’infini.
Le sommeil gagne l’azur qui balance.

Entre les nuages blancs et gris de la vie.
Sur la terre s’endorment les cigales,
L’épervier noir tournoie au-dessus de l’abbaye.
La mort sonne le glas, tombent les pétales.

Les amants assoupis dans la chaleur de l’été
Dorment, apaisés, sur leur couche de soie.
Leurs mains serrées et leurs doigts entêtés
Se sont noués en un acte vrai, de foi.

Un piano endormi a donné ses dernières notes
Aux rêves blancs qui s’envolent dans la nuit.
Après demain …un enfant chaussera ses bottes
Il traversera les horizons…sonnera minuit !

Marine
20/09/2002

©

 

 

Je pense que tu es bon, doué, aimable ; une passion fervente et solennelle est née dans mon coeur; elle s'appuie sur toi, t'attire vers mon centre et ma source de vie, enveloppe mon existence autour de toi, et, s'embrasant dans une flamme pure et puissante, nous fait fusionner en un seul être.

Charlotte Bronté

 

 

Commenter ce poème